Johise Namwira

Coordonnatrice du projet AGIR à Winnipeg

(Elle)

Johise est récemment diplômée de l’Université d’Oxford où elle a obtenu une maîtrise en études africaines, axée sur la violence sexuelle dans le contexte de la justice transitionnelle. Elle détient un baccalauréat spécialisé en études des femmes et des sexes de l’Université du Manitoba et ses recherches ont porté sur le genre, les droits de la personne et la violence faite aux femmes. Elle détient plus de 5 ans d’expérience dans la défense des droits de la personne ainsi que dans l’engagement public auprès des médias, des politiciens de haut niveau et de divers groupes communautaires.  

Johise a eu l’occasion de s’engager dans les questions de justice sociale dans des contextes nationaux et internationaux lorsqu’elle a été choisie pour la première fois parmi 338 Héritières du suffrage à Ottawa, ensuite parmi 40 étudiants internationaux participant au Programme intensif d’été des Nations Unies à New York et enfin comme conférencière à la Conférence sur la racialisation et la publicité en Afrique et dans la diaspora à Oxford, au Royaume-Uni. En tant que fière Congolaise-Canadienne, Johise utilise sa voix pour encourager et renforcer la visibilité de jeunes femmes comme elle.

« J’ai été attirée par L’apathie c’est plate en raison de sa perspective dynamique et intéressante sur l’engagement des jeunes dans la démocratie canadienne. Venant d’un pays en guerre, le vote et l’engagement civique sont un privilège que je ne tiens pas pour acquis. L’apathie c’est plate me donne l’occasion d’encourager les jeunes à reconnaître leurs droits civiques et à être des citoyen.ne.s actif.ve.s dans leurs communautés. »