Sam Reusch

Directrice générale

(Elle)

Sam est la directrice générale de L’apathie c’est plate. Depuis 2017, elle fait partie de l’équipe de direction de L’apathie c’est plate, contribuant au développement stratégique des programmes, du contenu et des activités par son travail à la tête de la division Portée et développement avant de passer au poste directrice générale en août 2020.

Défenseuse passionnée de la démocratie et de l’engagement civique, Sam est une commentatrice et une éducatrice respectée qui croit que l’énergie, la perspicacité et l’esprit d’innovation des jeunes sont essentiels pour construire une société plus forte et plus équitable pour tous et toutes. Sam a travaillé avec d’innombrables partenaires à travers le Canada pour soutenir le développement de pratiques d’engagement positives et pour donner un aperçu des nouvelles compréhensions que les jeunes apportent au changement, à l’inclusion et à la construction du mouvement. Elle est la co-auteure d’Ensemble, nous pouvons agir, un rapport qui plaide pour l’adoption de l’innovation démocratique menée par les jeunes comme modèle pour élargir notre conception actuelle de l’engagement démocratique vers une compréhension plus holistique de la façon dont le changement se produit.

Sam est une fière Montréalaise et une ancienne de l’Université Concordia, où elle a étudié l’anthropologie, se spécialisant dans l’intersection de l’identité, de la politique et de la communauté. On peut souvent la trouver en train de se tenir au courant de l’actualité tout en rêvant à sa prochaine aventure culinaire et en attendant un temps plus chaud. Vous pouvez la joindre à @samreusch sur Twitter et Instagram ou par courriel à [email protected]

« Je vois la vraie démocratie comme une conversation permanente, une discussion sur le type de pays, de province ou de communauté dans lequel nous voulons vivre. Ce que j’aime dans L’apathie c’est plate, c’est que nous nous efforçons de faire en sorte que les jeunes sentent qu’ils peuvent avoir une voix dans cette conversation et que nos solutions collectives puissent jeter des ponts pour tous les Canadien.ne.s ».