AGIR TORONTO

Rencontrez la cohorte de printemps 2021

Alisha D'Mello
(Elle)

Pourquoi AGIR?
Parfois, les efforts d’amélioration des résultats pour les membres mal desservis de nos communautés entraînent des conversations stimulantes qui peuvent mettre à l’épreuve les relations, et même le succès du travail lui-même. Je crois que le programme AGIR offre une occasion unique en son genre de faire l’expérience du service communautaire et d’apprendre à forger des liens dans ce contexte. En faisant du bénévolat avec des personnes qui partagent le même désir d’améliorer notre communauté tout en grandissant nous-mêmes, j’espère m’ancrer dans la valeur de bonnes relations significatives dans tout ce que j’entreprends.

Jenane Kabilan
(Elle)

Un enjeu qui me tient à cœur... la prévention des maladies infectieuses.

Pourquoi AGIR?
J’ai choisi de participer au programme AGIR parce que j’ai toujours té passionné par les enjeux sociaux et que je voulais apprendre comment m’impliquer dans les questions qui m’intéressent. En tant que membre de l’équipe d’ambassadeur.ice.s AGIR, je fais partie de quelque chose de plus grand tout en acquérant une expérience pratique dans le développement d’un projet communautaire.

C7-TOR-LEEZA.png

Leeza Gheerawo
(Ielle)

Un enjeu qui me tient à cœur... les droits des travailleur.euse.s immigrant.e.s au Canada.

Pourquoi AGIR?
AGIR est un environnement peuplé d’une grande diversité de voix et de jeunes qui collaborent pour le changement. Le programme constitue une occasion de travailler aux côtés d’autres jeunes qui ont des objectifs similaires aux miens et d’apprendre d’eux afin d’aider à servir notre communauté.

Maliha Asif
(Elle)

Un enjeu qui me tient à cœur... l’inégalité des richesses et les obstacles socioéconomiques à l’enseignement supérieur.

Pourquoi AGIR?
J’ai décidé de me joindre à AGIR pour commencer mon parcours vers le changement social. #2020 a révélé les problématiques de nos communautés et j’ai décidé que je voulais en apprendre davantage sur l’engagement civique. J’adore le fait qu’AGIR soit un programme dirigé par des jeunes et qu’il laisse place aux expériences vécues par les gens. J’ai trouvé le programme attirant parce que je veux disposer des ressources dont j’ai besoin pour remettre en question les systèmes d’oppression dont les contrecoups se font sentir dans la communauté qui m’entoure.

C7-TOR-Nicole.png

Nicole Baptiste
(Elle)

Un enjeu qui me tient à cœur... l’abolition de la culture de la suprématie blanche et la fin du racisme systémique.

Pourquoi AGIR?
J’ai toujours voulu promouvoir efficacement les changements sociaux dans ma communauté, mais je n’ai jamais su par où commencer. AGIR m’a permis d’entrer en contact avec d’autres jeunes partageant mes idées qui possèdent les compétences, les connaissances et les ressources pour créer ensemble quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Je veux que le programme fasse de moi une participante plus active dans la société et me permette d’apprendre quand il est bon de tenir mon bout et quand il vaut mieux lâcher prise.

Tua Hytönen
(Elle)

Un enjeu qui me tient à cœur... la sécurité des déplacements actifs.

Pourquoi AGIR?
Je veux m’impliquer dans la construction d’une communauté et d’une ville et rassembler les gens. J’adore nouer des liens et voir les gens défendre des causes qui leur tiennent à cœur.

C7-TOR-Vithushon.png

Vithu Thayalan
(Il)

Un enjeu qui me tient à cœur... l’accès à du soutien et à des ressources en santé mentale.

Pourquoi AGIR?
Je voulais trouver un moyen de m’impliquer dans la communauté et de travailler avec d’autres jeunes pour atteindre un objectif commun. J’ai trouvé un peu difficile d’entrer dans un tel espace après avoir quitté l’école et j’ai hâte d’apprendre des autres ambassadeur.ice.s, mentors et ateliers d'AGIR/L’apathie c’est plate.

Yasmin Ali
(Elle)

Un enjeu qui me tient à cœur... abolir le racisme anti-Noir.e.s.

Pourquoi AGIR?
AGIR me semble un milieu idéal pour acquérir de nouvelles compétences. J’aimerais avoir plus d’assurance lorsque je prends des projets en charge et, idéalement, devenir une organisatrice communautaire.

LEUR PROJET:

Rise Through the Glass Ceiling met en relation des jeunes noir.e.s, autochtones ou de couleur de Toronto avec des jeunes leaders noir.e.s, autochtones ou de couleur dans une variété de secteurs professionnels différents. Les événements coordonnés par cette initiative encouragent les jeunes d'origines et d'identités de genre diverses à apprendre à trouver des mentor.e.s, à naviguer dans les réseaux en ligne et à créer des relations durables dans la sphère professionnelle.

Suivez leur aventure sur Instagram@aisbrise_to

Rencontrez les mentors à Toronto

Sydney Piggott
(Elle)

Sydney est la directrice des programmes et des projets de YWCA Canada où elle dirige des initiatives axées sur leurs effets et visant à voir les femmes et les filles s’émanciper dans une société sûre et équitable. Elle est également collaboratrice de Btchcoin News, membre du British Council Future Leaders Connect, et vice-présidente du conseil d’administration de Springtide Resources Inc. Elle a récemment obtenu une maîtrise en affaires mondiales à l’Université de Toronto où elle a cofondé le Collectif féministe intersectionnel.

Sydney pense qu’investir dans le travail de proximité mené par les jeunes est le meilleur moyen de créer le changement. Elle espère partager, avec les ambassadeurs de AGIR, son expérience de plaidoyer en faveur de l’égalité des sexes dans le domaine communautaire, national et international et créer l’espace nécessaire pour qu’ils fassent de même.

Coordonnatrice

Sajanika Sivanu
(Elle)

« Le programme AGIR offre aux jeunes un espace sûr pour explorer de nouveaux concepts, poser des questions critiques et appliquer leurs idées avec l’appui de toute une communauté de soutien. Je suis vraiment reconnaissante de faire partie d’une initiative aussi passionnante et transformatrice. »