VOLUME 142 | MERCREDI 19 JUIN 2024

VOTRE RESSOURCE POUR DÉMÊLER LES ACTUALITÉS LIÉES À LA DÉMOCRATIE.



Bienvenue sur Le Fil, votre ressource hebdomadaire où L'Apathie c'est plate vous tisse un tableau clair de la politique canadienne. 

Afficher dans le navigateur et écouter l'infolettre.


COUPONS LE RUBAN

À la colline du Parlement, où un climat de méfiance plane toujours sur la Chambre des communes. Cela est dû au rapport fracassant du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement (alias CPSNR) qui suggère que certains élu.e.s « aident délibérément les acteurs étatiques étrangers ». Les dernières nouvelles? La cheffe du Parti vert, Elizabeth May, et le chef du NPD, Jagmeet Singh – qui ont tous deux une cote de sécurité supérieure leur permettant de consulter des renseignements classifiés – ont lu la version non expurgée du rapport, et ont des opinions très différentes. Mme May se dit soulagée; aucun de ses collègues de la Chambre des communes n’a sciemment trahi son pays. Mais M. Singh n’est pas soulagé et affirme que certain.e.s député.e.s sont des traîtres au Canada. De plus, voici pourquoi le chef conservateur Pierre Poilievere est le seul chef fédéral à ne pas lire le rapport non censuré. Et le premier ministre Trudeau dit avoir des inquiétudes au sujet de certaines conclusions du rapport, mais il ne dit pas quelles sont ces préoccupations. 

Le sommet annuel des dirigeant.e.s du G7 a eu lieu la semaine dernière. Les dirigeant.e.s du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la France, de l’Italie et du Japon se sont réuni.e.s en Italie (l’an prochain, ils se réuniront à Kananaskis, en Alberta). Les deux guerres Russie-Ukraine et Israël-Hamas étaient à l’ordre du jour, ainsi que des sujets comme la transition énergétique et l’intelligence artificielle. Même le pape François était là, s’adressant aux dirigeant.e.s du G7 sur l’I.A. (y compris les robots tueurs). Après le sommet du G7, le premier ministre Trudeau s’est rendu en Suisse pour assister à un Sommet sur la paix en Ukraine. S’exprimant là-bas, M. Trudeau a déclaré que la Russie doit rendre des comptes pour « un élément de génocide » qu’elle commet en enlevant des enfants ukrainiens de leurs foyers – mais il n’est pas allé jusqu’à utiliser le même mot lorsqu’on lui a demandé ce qui se passe à Gaza. Et à Gaza, découvrez pourquoi un cessez-le-feu reste difficile à obtenir.   


FAIS UN DON POUR SOUTENIR LE FIL 


LES PETITS FILONS 

Travail difficile : Au Manitoba, le projet de fouiller une décharge à la recherche des dépouilles de deux femmes va de l’avant. Le gouvernement du Manitoba vient de donner l’autorisation environnementale de fouiller le site d’enfouissement de Prairie Green, et les recherches devraient maintenant commencer d’ici la fin de l’été. Les familles des victimes, Morgan Harris et Marcedes Myran, se disent choquées et soulagées par la nouvelle. 

Fermeture récente : En Alberta, le controversé Centre canadien de l’énergie, alias la salle de guerre de l’énergie, a fermé. L’agence financée par l’État a été créée en 2019 pour lutter contre ce que le premier ministre de l’époque, Jason Kenney, appelait la désinformation dans le secteur de l’énergie. Il a ensuite fait l’objet d’une controverse judiciaire, attaquant notamment les réalisateurs d’un film pour enfants pour ce qu’il estimait être un message anti-pétrole. Désormais, sous la direction de la première ministre Danielle Smith, le Centre sera intégré au service des relations intergouvernementales de la province.   

Sanctions commerciales : Au Québec, la loi linguistique du projet de loi 96 a amené des représentant.e.s du gouvernement américain à discuter de la possibilité d’imposer des sanctions commerciales au Canada. C’est ce qui ressort de documents obtenus par CBC News, qui montrent que les Américains craignent que la loi contrevienne aux accords commerciaux entre les deux nations. Le règlement final de mise en œuvre du projet de loi 96 devrait être rendu public au cours des prochaines semaines.  


Les autres nouvelles qui nous ont décousu.e.s 

Une autre femme politique quitte ses fonctions, invoquant la désinformation et la polarisation de la politique pour justifier sa décision. Cette fois, il s’agit de Shannon Phillips, députée provinciale de l’Alberta, qui était auparavant ministre de l’Environnement de la province sous le gouvernement néo-démocrate. Son départ fait en sorte que d’autres – comme l’ancienne ministre fédérale de l’Environnement Catherine McKenna — demandent des correctifs à la politique. Et une élection partielle le 24 juin dans Toronto-St. Paul’s établira un record pour le plus long bulletin de vote d’une élection fédérale. Que se passe-t-il? Avec des dizaines de candidat.e.s indépendant.e.s qui se sont joint.e.s à la course — dans le cadre d’une manifestation organisée par le Longest Ballot Committee pour dénoncer l’absence de réforme électorale au Canada — il y aura 84 personnes sur le bulletin de vote! 


Mots croisés

Et maintenant c'est l'heure du dessert... vos mots croisés hebdomadaires ! Un petit indice pour vous : vous pouvez retrouver tous ces mots dans l'infolettre de la semaine dernière !

Prochaines Élections.

Cette édition du Fil est en partie financée par L’Expérience Ka-Ching.

Created with NationBuilder, software for leaders.

ABONNEZ-VOUS AU FIL ET FAITES-VOUS-LE LIVRER!

TEXTEZ #LEFIL AU 514-600-3499 POUR RECEVOIR DES ALERTES MOBILES.
OU LAISSEZ VOTRE COURRIEL POUR LE RECEVOIR DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.